Les principes régissant l’activité des membres de l’Ordre des avocats fri-bourgeois sont définis en premier lieu par la Loi fédérale sur la libre circulation des avocats (LLCA; RS 935.61).

En outre, les membres de l’Ordre sont soumis aux règles du Code suisse de déontologie (CSD), édicté par la Fédération suisse des avocats.

Soucieux de renforcer les exigences de leur profession et de perpétuer la tradition du Barreau fribourgeois, les membres de l’Ordre des avocats fri-bourgeois ont décidé de soumettre leur activité à des règles supplémentaires. Celles-ci sont définies par les Us et coutumes de l'OAF.

Les Us et coutumes réglementent de façon détaillée et rigoureuse le comportement que l'avocat doit avoir dans ses rapports avec les autorités, le public, ses clients et ses confrères. Elles constituent un code éthique dont le but est d'assurer un fonctionnement correct de l'exercice du métier d'avocat et, par ce biais, une saine administration de la justice où les intérêts du justiciable sont correctement et valablement pris en considération.

Cette réglementation est d'une grande importance pour le client de l'avocat, qui peut s'en prévaloir et exiger que ce dernier la respecte strictement lorsqu'il est membre de l'Ordre des avocats fribourgeois.

Dans l’exercice de son activité professionnelle, l’avocat est soumis à une surveillance stricte de la part de l’Etat. De plus, l'avocat membre de l'OAF est soumis au pouvoir disciplinaire de l'Ordre.

Seul l'avocat inscrit au barreau et membre de l'OAF est soumis aux règles rigoureuses indiquées ci-dessus.

Version complète des Us et coutumes | Version PDF